KikouBlog de Benman - Septembre 2014
Benman

Sa fiche

Archives Septembre 2014

Montagnes mythiques - 3 : La Dent du Géant

Par Benman - 02-09-2014 00:42:04 - 17 commentaires

Parmi les montagnes dont  l’impact sur nos yeux et notre esprit est important, il en est une tout particulière, au nom bizarre, qui nous ramène aux histoires de sorcières et de monstres de notre enfance : j’ai nommé l’aiguille du Géant, plus communément appelée Dent du Géant, dans le massif du Mont-Blanc.

Comme vous le savez sûrement, ce n'est pas l'altitude (ici 4013 m), ni la difficulté d'accès, son histoire ou un sondage médiamétrie pour le Parisien qui me guident dans mes choix de montagnes mythiques.... non, c'est juste l'aura du sommet et son esthétique qui m'intéressent. 

 

La Dent du Géant, vue de l'Aiguille du Midi

L'entourage de la royale canine, la cité des 4000, avec les Grandes Jorasses à gauche et l'arête et le Dôme de Rochefort au centre.


Depuis quand les géants ont des dents? Et pourquoi pas les poules non plus?

De tous temps, les personnages fantastiques ont rejoint l’imaginaire populaire pour donner des noms étranges à ces monstres de granit faisant face aux pauvres petits villages blottis souvent à leurs pieds.

Ainsi, Eiger signifie « ogre » en vieil allemand (à ne pas confondre d’ailleurs avec « Eier », qui peut vouloir dire plein d’autres choses en … patois allemand !)

Ici, nous avons à faire à une histoire dentaire. Le géant des Alpes nous montre sa dent, unique et acérée, sur une gencive aux parois vertigineuses.

Bon, et puis "Dent du géant dans le massif du Mont-blanc qui se jette dans la mer de glace", c'est toujours mieux que "Dent du Guignol dans le massif de la Touffe qui se jette dans la coulée du grand bronze", non?

 


La Dent du Géant, une canine fière et aiguisée. source worldguiding.ch et chamonix.net 


Encore heureux que la forme de ce sommet ne soit pas plus phallique, je n’ose imaginer le nom qui aurait alors été trouvé.

Vous cherchez une montagne phallique? Mais ce n'est pas notre Géant des Jorasses, nous sommes ici en Chine , et c'est bien connu : il faut arriver à pieds par la Chine pour monter ce genre de chose qu'on gravit à bout de course quand on est un vrai coureur de fond. Mais chut, le coureur en piste parle à peine.
source : synotrip.com



Cela dit, vous allez croire que j’ai une dent contre ce sommet... or pas du tout.

Au contraire, il m’inspire largement plus que la dernière des molaires. Un jour, peut-être que mon dentiste vous parlera de la « molaire du diable », ou « Muela del Diablo  », un étrange chicot trouvant ses racines en Bolivie près de la Paz...

C'est ça, la "molaire du diable"? mon Géant, lui, il a des plus belles dents....


Vous allez dire que je n’ai vraiment rien à me mettre sous la dent pour tant parler des râteliers des autres, alors que celui qui nous intéresse aujourd’hui est ce fameux géant, que je croyais glacier, et qui se présente également comme un col blanc qui a les crocs.

Notre Dent du Géant, est, il est vrai, bien entourée : Dent du Caïman, Dent du Crocodile et Dent du Requin peuplent la mâchoire inférieure de cette Vallée Blanche, qui sépare ces bêtes sauvages aux pointes acérées.

Bref, vous l’avez compris, dans ce billet, j’ai décidé de montrer les dents.

Combat de dents depuis le lac Blanc. A droite, le vrai Géant des alpes contemple cela paisiblement.


Mais partout à la découverte de ce Géant, et tentons de soigner sa dent qui aiguise nos convoitises. 

                                        


Il est vrai que sa situation haut perchée, embrassant (à pleine dents ?) l’ensemble de la Vallée Blanche, le glacier du Géant et sa (belle) mer -toujours de glace- lui donne fière allure.

Une dent qui raye le parquet tellement elle impressionne autour d’elle.


 La Vallée Blanche. Ultra Brite touch


Descriptif :« C'est un roc ! … c'est un pic ! … c'est un cap ! Que dis-je, c'est un cap ? … C'est une péninsule !  »
Gracieux : « Aimez-vous à ce point les oiseaux que paternellement vous vous préoccupâtes de tendre ce perchoir à leurs petites pattes ?  »
Cavalier: « Quoi, l'ami, ce croc est à la mode ? Pour pendre son chapeau, c'est vraiment très commode !  »
Naïf :  « Ce monument, quand le visite-t-on ?  » 

Je ne cite pas mes sources. Je dis juste que ce n'est pas du Mireille Mathieu.


Mais c’est également une dent assez isolée, qui se perche à l’extrémité d’une arête, l’arête de Rochefort, qui se révèle être une redoutable lame acérée entre la France et l’Italie, menant jusqu’aux Grandes Jorasses.

La Dent du Géant, vue du Col Chécrouit, avec à droite, les arêtes de Rochefort.


Une dent, des arêtes, vous commencez à trouver le poisson un peu gros, et vous allez commencer à croire que je mélange tout pour vous présenter une indigeste bouillabaisse.


Or cette dent est tout sauf indigeste.

Elle est une source d’inspiration pour de nombreux alpinistes qui prennent leur mors aux dents pour escalader cette plaque dentaire verticale.  

Nous avons en effet ici à faire à quelque belles dalles. Mais que dalle au niveau de la vraie difficulté, la dent étant soigneusement appareillée d’une corde fixe régulièrement entretenue par les guides du coin.

Mais cela n'a pas toujours été le cas: le célèbre alpiniste Alfred Mummery s’y est tout de même cassé les dents  en 1880.

Par dépit, ilaurait laissé sa carte de visite dans une bouteille avec la célèbre phrase : "Absolutely inaccessible by fair means"...

Alfred Mummery (1855-1895), pionnier au Cervin par Zmutt, mort au Nanga Parbat et inventeur de l'alpinisme moderne (source wikipedia)

 

Mais cette montagne ne restera pas vierge très longtemps quelques mois plus tard, les frères Sella (non pas les rugbymen) viennent à bout du monstre avec leur dentiste guide valdotain, à large coup de roulette et autre bridges artificiels.

Les cordes fixes ont -certes- donné raison à Mummery, mais celui-ci n'avait pas prédit l'arrivée du chausson d'escalade.

Eh oui, se mettre en chaussons avant d'aller se laver grimper les dents, c'est devenu d'un banal chez les alpinistes bien élevés...  photo Simond

Une montagne plus vraiment vierge

Une autre particularité de cette Dent du Géant est qu’elle a en son sommet une vierge                 qui a un peu fondu les plombs semble-t-il. Sympa le paratonnerre!


Pourtant, ceux qui ont le plus fondu les plombs sont probablement les adeptes de la "highline", plus communément appelée au cirque l'équilibrisme sur corde.
Notre dent est en fait un peu cariée au milieu, et présente deux pointes distantes de quelques dizaines de mètres. il est très tentant de faire la grande expérience du vide à 4000 m d'altitude. 

 si vous voulez comprendre comment nait cette passion de doux dingues ayant à peine toutes leurs dents, vous pouvez regarder ce petit film.

 

Voilà, il n'y a pas besoin d'ouvrir la bouche pour admirer cette dent qui permet à la chaine du Mont-Blanc de présenter son plus beau sourire. Il suffit de regarder et d'admirer les merveilles de la nature.

 

 

La Mer de Glace et la Dent du Géant - source CAF IDF

 

Voilà. J'ai des belles dents, non? S'il y en a une carie, je serais comblé!

A bientôt pour la suite.

 

Les autres montagnes mythiques: 1 -Aiguille Verte -  2- Cervin

Voir les 17 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.18 - 106653 visites